UNIVERSITÉ SAINTE-ANNE (CANADA): Pour un apprentissage favorisant l’engagement de l’étudiant

L’Université Sainte-Anne est la seule institution d’enseignement postsecondaire de langue française en Nouvelle-Écosse, au Canada. Présente au salon de l’étudiant de l’Overseas Education Centre (OVEC), qui s’est tenu à la MCB, cette institution, nouvelle à Maurice, vise à offrir à ses étudiants un enseignement facilitant leur épanouissement personnel et professionnel. Le représentant, Luc Tardieu, explique que l’approche de cette université est différente des grandes institutions canadiennes.
L’Université Sainte-Anne reçoit des étudiants du Canada et d’un peu partout dans le monde. Ses étudiants étrangers viennent principalement d’Afrique, en particulier du Maroc et du Sénégal. Chaque année, le nombre d’inscriptions bondit dans cette institution, la seule à offrir des formations en français. « L’Université Sainte Anne est reconnue pour l’excellence de ses programmes et son milieu de vie unique et exceptionnel. Elle offre des occasions d’apprentissage favorisant l’engagement et la réussite estudiantine », souligne Luc Tardieu. De plus, dit-il, le petit ratio professeurs/élèves et l’attention particulière donnée aux étudiants favorisent un milieu d’étude « enrichissant et personnalisé », et ce afin d’offrir un enseignement de qualité en français à ses étudiants acadiens, francophones et anglophones.
Elle offre à ses étudiants un environnement qui facilite leur épanouissement personnel et professionnel et les prépare aussi bien à des études supérieures qu’au marché du travail. À l’Université Sainte-Anne, que son représentant décrit comme « l’université du bonheur », tout le monde se connaît par son prénom. « Nous sommes une petite communauté et il y a une proximité avec les professeurs. Les étudiants peuvent étudier et travailler en Nouvelle-Écosse et migrer dans les grandes villes après leurs études », fait ressortir notre interlocuteur.
D’ailleurs, les coûts d’études à l’Université Sainte Anne sont très abordables, allant jusqu’à Rs 220 000 par an. Le programme “Administration des affaires” qui y est dispensé donne en outre l’opportunité d’effectuer le programme coop, permettant à l’étudiant de travailler. L’établissement favorise également une culture d’excellence en recherche et en développement.

 

ARTICLE PARU DANS LE MAURICIEN |