DEAKIN UNIVERSITY (AUSTRALIE): Une lauréate de la cuvée 2015 décroche la Vice Chancellor Meritorius Scholarship

carinne_chanmoifatCarine Chan Moi Fat sera la première Mauricienne à bénéficier de cette bourse de 100%.

Carine Chan Moi Fat, lauréate de la filière science de la cuvée 2015, vient de décrocher la Vice Chancellor Meritorius Scholarship, offerte pour la première fois à Maurice par la Deakin University d’Australie. L’annonce a été faite lors d’un point de presse vendredi par la directrice de l’institution, Ravneet Pawha, qui était en déplacement à Maurice pour interviewer les candidats qui ont postulé pour cette bourse. « La bourse de l’État ne m’aurait jamais permis de poursuivre mes études en Australie », souligne cette ancienne élève du QEC.

La directrice de la Deakin University a eu l’occasion durant plusieurs jours d’interviewer ceux qui ont postulé pour cette bourse de 100 % couvrant les tuition fees qui sont de quelque AUD 30 000 par an. « We look at the academic profile of the student, the extra curricular activities and the statement of purpose and one of the question that we ask the student is how would you contribute to your country after your studies », explique Ravneet Pawha. C’est la première fois que l’institution offre cette bourse pour les étudiants mauriciens alors que d’autres bourses de 25 % ont aussi été offertes. « Mauritian students are world class students, why not give them the opportunity », soutient la directrice de Deakin, qui est représentée par l’OVEC depuis plusieurs années à Maurice. La Deakin University compte actuellement une cinquantaine d’étudiants mauriciens.

Ravneet Pawha soutient que l’institution veut augmenter le nombre d’étudiants car elle se dit impressionnée par le niveau académique des Mauriciens. D’où l’initiative d’offrir des bourses spécifiques pour Maurice. Par ailleurs, la Deakin Université s’assure que l’étudiant trouve un travail dans son domaine après les études. « We believe in jobs of the future, students that will contribute in the society not just be a degree holder », ajoute la directrice de la Deakin University. L’institution est par ailleurs classée la troisième meilleure université en termes d’employabilité. Ravneet Pawha a lors de son séjour eu une rencontre avec la vice-chancelière de l’Université de Maurice en vue d’une collaboration dans la recherche et offrir des programmes au niveau du doctorat.

Carine Chan Moi Fat s’envolera pour Australie en février pour poursuivre des études en Bsc Science. Lauréate de la cuvée 2015, cette ancienne élève du QEC explique qu’étant issue d’une famille modeste, les Rs 300 000 offerts par l’État n’auraient jamais été suffisantes pour faire des études en Australie. « Je suis très fière d’être la première Mauricienne à avoir décroché cette bourse. Ce genre d’opportunité aide les jeunes à poursuivre leur rêve », dit-elle. La jeune fille compte aussi s’engager dans la recherche. Dorish Chitson, la directrice de l’OVEC qui a été à la base des négociations pour cette bourse pour les étudiants mauriciens, estime que c’est une grande opportunité et qu’il faut continuer à encourager les jeunes qui ont le potentiel. « L’aspect financier ne devrait pas être une barrière pour empêcher un jeune de poursuivre ses études. Chaque jeune devrait avoir la chance d’aller plus loin et l’OVEC s’engage à apporter sa contribution », dit-elle.

ARTICLE PARU DANS LE MAURICIEN | 28 NOVEMBRE, 2016 – 19:00

 deakin_scholarship