AUSTRALIE : Nouvelles opportunités de bourses aux Mauriciens

Australian scholarshipSelon le rapport de la Tertiary Education Commission, 1 879 étudiants se sont envolés pour l’Australie l’an dernier. Cette année les universités australiennes souhaitent accueillir davantage de Mauriciens en offrant de nouvelles opportunités de bourses. Quelques-unes d’entre elles, à savoir la Deakin University, la Trobe et Curtin University sont actuellement en visite à l’Overseas Education Centre (OVEC), leur représentant local, en vue d’interviewer ceux qui souhaitent postuler pour une bourse. Si chaque institution a sa particularité, elles partagent un commun objectif, celui d’offrir la chance aux Mauriciens d’étudier dans une institution internationale.

Si le nombre d’étudiants optant pour les études à l’étranger a connu une hausse considérable l’année dernière, selon les chiffres de la TEC, c’est sans nul doute en raison des maintes opportunités qu’offrent ces institutions comparé aux années précédentes où le facteur finance primait. La Deakin University compte actuellement une vingtaine d’étudiants mauriciens. Pawan Solanki soutient que l’institution veut augmenter le nombre d’étudiants car il se dit impressionné par le niveau académique des Mauriciens. D’où l’initiative d’offrir des bourses spécifiques pour Maurice. Celles-ci consistent en une bourse de 50 % (Vice Chancellor’s Meritorius Scholarship) et trois Deakin International Meritorius Scholarship de 25 %. Pour la première, le représentant de Deakin a eu l’occasion d’interviewer certains étudiants à l’OVEC et il précise que le processus de sélection est très dur. « We look at the academic profile of the student, the extra curricular activities and the statement of purpose and one of the question that we ask the student is how would you contribute to your country after your studies », explique M. Solanki. Notre interlocuteur met l’emphase sur le fait que l’institution mise davantage sur la formation à part entière de l’étudiant et lui conseille de ne pas uniquement voir les classements des universités mais surtout leur approche envers les étudiants. La Deakin University s’assure que l’étudiant trouve un travail dans son domaine après les études. Elle dit croire dans l’éducation par l’enrichissement culturel. « Our vision is to be partner in education rather than a competitor. Mauritius has got a fantastic education system and the students are focused on making a career. We want to offer these students the opportunities ». À noter que l’institution offre un rabais de 10 % à tous les Mauriciens qui sont éligibles à l’un de ses cours. La liste de ces cours est disponible au bureau de l’OVEC à Moka.

Par ailleurs, la Trobe University qui vient d’offrir une bourse à une jeune Mauricienne pour une licence en agriculture partage la philosophie qu’il faut aider un jeune à poursuivre ses ambitions. « We want them to pursue their dreams and become who they want to become », soutient Asuma Imamura, l’International Development Coordinator de l’institution. Celle-ci offre plusieurs bourses de 20 % pour les undergraduates et d’autres opportunités pour ceux qui souhaitent faire un postgraduate. Outre le côté académique, la Trobe University explique que le travail avec l’étudiant commence dès le premier jour. « We want them to bring back to Mauritius what they have learn. We produce very employable students as they are taught to be critical thinkers. We have been awarded best university in Victoria for international experience », souligne-t-elle. Lors de cette visite, elle a également rencontré plusieurs étudiants mauriciens et soutient qu’il y a un véritable potentiel chez ces jeunes. « Il suffit de leur donner les moyens d’accomplir ce qu’ils veulent », lance-t-elle.

Autre université très connue des Mauriciens, la Curtin University a cette année aussi offert plusieurs bourses. Elle revient encore pour donner la chance aux étudiants de bénéficier d’autres opportunités, dont des bourses de 25 % pour poursuivre leurs études dans cette institution qui compte plus de 900 alumni mauriciens. À travers des négociations continuelles auprès de ces institutions, la directrice de l’OVEC, le Dr Dorish Chitson, réitère son engagement envers les jeunes qui ont le potentiel mais pas les moyens. « Les jeunes autrefois devaient uniquement se fier aux bourses d’État. Une panoplie de choix et d’opportunités s’ouvre aujourd’hui aux jeunes mauriciens qui veulent vraiment réussir dans leur vie », dit-elle. À noter que les représentants de ces universités seront dans les locaux de l’OVEC jusqu’au début de la semaine prochaine. L’OVEC continuera par la suite à assister les aspirants étudiants dans leur choix d’études ainsi que les démarches.

ARTICLE PARU DANS LE MAURICIEN | 28 AOÛT, 2015 – 23:00