AU FLYING DODO À BAGATELLE DÈS DEMAIN : Forte présence des universités australiennes au salon de l’étudiant de l’OVEC

L’Overseas Education Centre (OVEC) tiendra son deuxième salon de l’étudiant à partir de ce 18 février, au restaurant Flying Dodo, Bagatelle. Cette rencontre, étalée sur trois jours, accueillera plusieurs nouvelles universités, comme le Sault College du Canada ainsi que plusieurs universités australiennes, telles la Central Queenland University, l’Holmesglen Institute et la Trobe University. La directrice de l’OVEC, Dorish Chitson, invite les aspirants étudiants à soumettre leurs demandes au plus vite car la date limite a été fixée à mars pour la plupart des institutions.
Après le salon de la MCB le week-end dernier, l’OVEC tiendra du 18 au 20 février son 2e salon pour permettre aux aspirants étudiants de rencontrer d’autres institutions et d’enclencher les démarches pour intégrer une université. Dans ce but, bon nombre d’universités étrangères seront présentes durant ces trois jours, de 10h à 17h, au Flying Dodo, Bagatelle. Parmi elle, le Sault College, une institution de formation professionnelle, qui se trouve au premier rang en matière du taux de satisfaction des étudiants (85%). Par ailleurs, plusieurs universités australiennes qui n’étaient pas présentes au salon de la MCB participeront à ce deuxième rendez-vous. Il s’agit notamment de la Central Queenland University, de l’Holmesglen Institute, de La Trobe University et de la Melbourne Polytechnic. Plusieurs institutions présentes au salon le week-end dernier seront également présentes dès ce samedi.
Dorish Chitson explique que ce deuxième salon permettra aux étudiants de rencontrer les nouvelles universités et de finaliser leurs demandes auprès des universités où ils ont déjà postulé. « C’est souvent un choix compliqué pour ces jeunes car ils ne savent pas quels cours faire. Et, surtout, l’aspect financier influence leurs décisions », explique Dorish Chitson. D’où l’initiative, dit-elle, d’offrir une deuxième plateforme à ces jeunes afin qu’ils fassent le bon choix. Bon nombre de jeunes ayant obtenu de brillants résultats en HSC ont réussi dans le passé à obtenir des bourses dans ces universités.
Dans cette optique, l’OVEC encourage les jeunes à se renseigner auprès des représentants d’établissements. La directrice de l’OVEC dit avoir été honorée par l’octroi de deux prix internationaux démontrant son professionnalisme : en 2011, l’OVEC a reçu le prix International Quality Crown, attribué à Londres aux entreprises ayant fait preuve d’excellence alors qu’en novembre 2013, le Lifetime Achievement Award a été décerné au Dr Dorish Chitson lors du concours de l’Africa’s Most Influential Woman Award, qui a ainsi honoré son engagement à l’éducation pendant 40 ans. « Nous nous assurons d’offrir un service de qualité à ces jeunes car notre priorité est que l’étudiant trouve la voie de carrière qui lui convienne », dit-elle.

ARTICLE PARU DANS LE MAURICIEN |